Le sénat a examiné une proposition de loi visant à rétablir à sept ans la durée du mandat du Président de la République. Cette proposition aurait pu être valable pour un seul mandat mais à condition qu’une élection valide la politique du chef de l’Etat en milieu de mandat présidentiel. Le Président de la République, François Hollande, avait lui-même, dans son ouvrage intitulé Devoir de vérité publié en 2006, demandé à ce qu’un tel contrôle démocratique ait lieu à la moitié de la législature. 

Il préconisait, selon ses propres termes, « un exercice de vérification démocratique ». Il allait même jusqu’à affirmer que si cet exercice de vérification démocratique contredisait l’élection présidentielle, le Président devrait démissionner.