À propos de Serge Dassault

L'ENGAGEMENT N'EST RIEN SANS FORCE DE CONVICTION

Serge Dassault se présente lui-même comme « une voix qui n’est ni politique, ni philosophique, ni celle d’un journaliste, mais celle d’un homme plongé dans la réalité du combat économique de tous les jours ».

Elu local en 1983 puis maire en 1995, Serge Dassault est sénateur de l’Essonne depuis le 26 septembre 2004, mandat qui lui a été à nouveau confié le 25 septembre 2011. Proche de ses administrés et attaché à l’amélioration de l’action publique locale, il a été élu conseiller départemental de l’Essonne le 28 septembre 2015 et préside la commission des Finances du département.

Son intérêt pour la politique, qui naît en 1968, se nourrit surtout du constat qu’une politique libérale est indispensable pour le développement de l’économie :

« Je ressentais un profond malaise à propos de la politique de l’époque et une forte inquiétude pour l’avenir. L’économie et la politique ne pouvaient continuer de s’ignorer.»

Dès sa première élection au Sénat en 2004, il devient membre de la commission des Finances dont il a été vice-président entre 2010 et 2011. Rapporteur spécial du budget du travail et de l’emploi, l’un de ses atouts majeurs est sa connaissance concrète du secteur privé, du monde de l’industrie et du travail.

Fort de son expérience unique de chef d’entreprise, il critique depuis toujours le poids des dépenses publiques et l’augmentation continue de la dette de l’État, la multiplication des aides fiscales inutiles, le coût du travail en France aggravé par le poids des charges sur les salaires, ou encore l’impôt sur la fortune, exception française, qui fait fuir des milliers d’investisseurs Français.

Serge Dassault est aujourd’hui rapporteur spécial de la charge de la dette à la commission des Finances du Sénat.

Mais il n’hésite pas aussi à intervenir dans des domaines multiples, défendant ses idées sur le libéralisme participatif et les intérêts de ses administrés. Ainsi, il propose depuis toujours une répartition identique des bénéfices dans l’entreprise, entre salariés et actionnaires.

Serge Dassault a d’ailleurs été nommé secrétaire nationale du parti Les Républicains, en charge des questions liées à la gestion participative dans les entreprises.

Persuadé que le développement de la France passe par une meilleure considération de la jeunesse, il prône la suppression du collège unique et désire une formation professionnelle jusqu’à l’âge de 18 ans.

 « Pour moi, être sénateur est un moyen de mieux faire passer mes idées sur le libéralisme participatif et de défendre mes administrés.»

Serge Dassault est aussi Président du Groupe Industriel Marcel Dassault. Ancien élève de l’école Polytechnique et de SUPAERO, il a été président-directeur général de Dassault Electronique puis de Dassault Aviation.

Serge Dassault est marié à Nicole Raffel, ils ont quatre enfants : Olivier, Laurent, Thierry et Marie-Hélène.

Images libres de droit:

Crédit photo: © Serge Dulud